Shadowgun Legends

star star star star

Un très joli jeu de tir, avec des missions agréables -on gagne relativement facilement-. Mais pas 5 étoiles, quelques défauts mineurs sont à corriger.

Ce jeu -gratuit- est généralement bien noté, et je confirme, j'ai vraiment accroché et je me suis amusé avec, il y a même des surprises assez étonnantes dans les missions (champignons hallucinogènes, zones numériques...), et il existe divers types de jeux (arène, PvP...), on peut se faire des amis au bar ou au casino, et faire des ligues.

Le jeu est facile à prendre en main, l'ergonomie est bonne, c'est gros point positif. A droite, on pointe l'arme, à gauche on se déplace, en haut on change d'arme, du très classique, mais de bon goût.

Une scène (atypique) où je me suis assis pour servir d'appât.

Comme souvent, il faut choisir et gérer l'équipement de son personnage, on collectera des armes et des armures au cours des missions.

Conseil: jetez les coffres à clé (payante) AVANT de revenir de mission, sinon vous allez coincer de précieux emplacements...
Ils se sont amusés avec les descriptions de missions...

L'objectif principal est de devenir une légende, autrement dit d'atteindre le niveau 27. Et la progression est rapide jusqu'au niveau 20. Un chemin de missions est proposé, avec des missions secondaires. On débloque progressivement des jeux spéciaux, en particulier les jeux du cirque, où on carnarde comme des malades.

Au retour de ma première arène de bronze, avec des kadors, heureusement.

Certaines missions sont vraiment trop dures seul, voire impossibles, il faut absolument les faire en coopération, et ça se passe plutôt bien, aux déconnexions intempestives près.

Une mission très dure, la Conscience Partagée.
Impossible à faire sans l'aide de personnes expérimentées, et forcément un travail de coopération.

Le passage du niveau 23-24 au niveau 27 est une longue traversée du désert, un poil pénible. Ils auraient pu ajouter des intermédiaires pour faire patienter.

Je suis une légende

Et oui, à force de persévérer à faire des petites missions pour farmer du XP, j'ai fini par atteindre le niveau 27.

J'ai même été sur les panneaux publicitaires, et les meilleurs joueurs peuvent avoir carrément leur statue en place publique !

Rhôôh... voilà qui est flatteur.

Pour m'en souvenir, voici mes statistiques, qui ne me paraissent pas trop vilaines :

Niveau maximum, tout en légendaire
(sauf la décoration, payante...).
3 semaines en "elapsed", 5 jours à jouer, quand même...

Cela m'amène dans les 30 000 premiers joueurs en matière de gloire. Sur quelques millions.

Sidérant

J'ai joué une fois avec un français, un kador, dont voici les statistiques :

Ce qui m'a sidéré, c'est le temps de jeu: 163 jours !

Du coup, j'ai regardé les temps des premiers, et on constate qu'ils ont passé plus d'un an de leur vie (un an complet, jour et nuit) devant un écran à jouer à ce jeu. Moi, j'aurai fait quelques jours, et je trouve que c'est déjà beaucoup...

Pourquoi pas cinq étoiles ?

D'abord, vous vous retrouvez avec littérallement des centaines d'armes et d'armures dont vous ne savez pas trop quoi faire, s'il faut les garder ou pas. On peut même améliorer les armes et armures en combinant deux éléments et en dépensant son argent. Du coup on est un peu perdu avec tout ça.

Mais je me suis vite rendu compte que ça ne servait à rien: autant utiliser toujours le meilleur matériel et vendre le reste. Sauf les éléments légendaires, que je garde pour la fin, pour faire joli et sérieux.

Et bien si vous ne dépensez pas un brouzouf d'argent réel, alors vous vous trimbalez avec un sac d'inventaire un poil petit, voire étriqué, ce qui est dommage dans certains cas.

Mais surtout, vous remplissez votre inventaire avec des espèces de coffres qui ne s'ouvrent qu'avec une clé à 80 gold, mais qu'on ne peut pas détruire ou revendre = ils deviennent vraiment très encombrants, surtout quand vous arrivez vers les niveaux 22-23-24.

La traduction :
du vrai français!

Les traductions plus ou moins automatiques des autres titres de Madfinger me faisait sourire. Cette fois, ils se sont payés enfin un vrai français qui maitrise même l'argot !

Ceci dit, il reste tout de même quelques rares fautes, comme celle-ci :

Une faute de français qui a une haleine de chacals.

Epilogue

J'ai poussé le vice jusqu'à obtenir 1 million en gloire, ce qui me fait arriver dans les 18 300. C'est d'un intérêt relatif, car le jeu devient répétitif. Collectionner les médailles, bof.