• [2009] Zenonia 1 / Gamevil
  • [2010] Zenonia 2 / Gamevil
  • [2011] Zenonia 3 / Gamevil
  • [2011] Zenonia 4 / Com2uS
  • [2012] Zenonia 5 / Com2uS
  • [2015] Zenonia S : Les Failles Spatiotemporelles

Un RPG coréen du genre Zelda, avec son lot de quêtes, de recherches, de fabrication, mais surtout plutôt bavard.

Les 3 premiers épisodes de la série ne sont plus disponibles, et j'ai dû commencer avec Zenonia opus 4. Ceci dit, on doit pourvoir trouver des APK sur le web. Le dernier (le numéro 6) Zenonia S : Rifts In Time n'est plus dispo chez Google.

Le jeu a été développé à l'origine par Gamevil, qui a fusionné avec Com2uS et je n'ai pas retrouvé ce jeu sur leurs sites...

Zenonia 4

Zenonia 4 est jouable entièrement déconnecté, il est faisable sans achat ─mais alors c'est nettement plus long pour progresser─. Avoir du "zen" doit rendre le jeu plus facile grâce au matériel que l'on peut acheter, et aux emplacements disponibles dans son sac à doc, mais ce n'est pas impératif.

Zenonia 4 personages

Quatre personnages sont disponibles, chacun avec leurs caractéristiques, j'ai pris celui qui a un flingue plutôt que spécialiste de l'épée ou le druide. Et pour chacun, vous aurez une manière de procéder différente, moi je restais plutôt à distance car ayant peu de défense et rapide à fuir l'ennemi.

Entre les phases de combat, la visite des habitants du coin, à la recherche de quêtes et d'achat/revente.

Si s'équiper est assez évident avec ce que l'on trouve sur le champ de bataille, après avoir vaincu un adversaire, je n'ai personnellement rien compris en ce qui concerne la fée et le forgeron, et je ne me suis pas servi de leur service avec efficacité, comprenez que je n'ai pas construit de fourreaux, ou associer des choses.

La fée devrait m'aider, mais je ne m'en suis pratiquement pas occupée.

Il existe plusieurs niveaux de difficulté, j'ai fait le niveau normal et ça me suffisait bien.

Combattre les adversaires, le lot quotidien.

Les combats permettent de monter le niveau de votre personnage. Evidemment, vous aurez les boss de fin à détruire, parfois assez difficile à dézinguer.

Et voilà, ça se met à discuter.

Les phases de dialogue entre les actions de jeu sont riches, voire trop riches. Elles sont rustiques du point de vue graphique, mais les dialogues sont là, les personnages se charient entre eux, la fée est jalouse.

Vous jouerez le rôle de Regret, qui s'appelle aussi pour des raisons un peu compliquées sire Adas, qui est la déformation d'une célèbre marque de chaussure, les auteurs ont effectivement de l'humour.

D'une manière amusante, les dialogues se terminent toujours sur le départ des compagnons, car vous combattez toujours seul.

La traduction en français est acceptable sans être parfaite, et il reste des erreurs de texte de-ci, de-là, genre anglais n'ayant pas été éliminé.


Il existe un mode joueur contre joueur, mais je ne l'ai pas pratiqué, étant déconnecté la plupart du temps.

J'ai du mal avec le boss de fin, Shaturu, dernière étape avant un épilogue un peu longuet, où il n'y a rien à faire, c'est juste la fin de l'histoire.

En résumé c'est plutôt un bon jeu, j'ai été accroché au point de vouloir le finir, et sans dépenser de zen, il m'aura fallu un bon mois pour le faire.

Zenonia 5

Ça ne commence pas bien, il faut une connexion pour démarrer. Et ce sera le cas pour chaque redémarrage de l'application, sinon elle est inutile. Ce qui est gênant pour ceux qui sauvegardent souvent, et redémarrent en cas de décès pour éviter de perdre de la ressource.

Dès le début on retrouve la même structure, le même gameplay que Zenonia 4, avec des graphismes/présentation un poil meilleurs. Seule l'histoire et les protagonistes sont modifiés, mais basiquement, c'est la même chose, aussi je ne m'étendrai pas ici.

Zenonia S : Les Failles Spatiotemporelles

Le gameplay a été changé, et manifestement cela n'a pas plu, les critiques sont mauvaises et d'ailleurs, on ne retrouve plus ce jeu chez Google.