• Zooba / Wildlife Studios

Voilà un Battle Royale qui ne se prend pas trop au sérieux avec sa tirée de petits animaux rigolos et moqueurs. Mais il faudra payer pour gagner.

FPS à la troisième personne genre dessin animé, je fus circonspect lors de la prise en main du jeu, mais c'est juste qu'il faut comprendre l'environnement, l'apprentissage est très rapide.

Typique du jeu : des combats avec des zones comportant des particularités genre camouflage dans les hautes herbes (sauf si vous êtes une girafe). N'allez surtout pas dans l'eau, car vous perdez vos pouvoirs.

Zooba est rapidement devenu addictif, la stratégie déployée par les concepteurs est bien pensée, et on gagne assez facilement, du moins au début. D'ailleurs ça n'a pas trainé, j'ai été vainqueur quasiment dès le départ.

Les parties sont courtes, et on peut rejouer dès qu'on est éliminé, ce qui amplifie l'envie de se venger rapidement.

Une victoire dès que je commence à jouer avec Bruce, et là on marque des points.

Mais c'est assez traitre. Dès qu'on monte un peu en niveau, on se rend compte qu'il existe des personnages dotés de qualités nettement supérieures, et alors rien à faire pour les battre. Et évidemment, il faudra dépenser des sous pour avoir une chance de les obtenir.

Une victoire plus dure à obtenir. Et nettement moins bien payée.

Le matchmaking laisse à désirer, on tombe trop souvent sur des adversaires bien trop forts. C'est tout un art d'esquiver et de se planquer pour obtenir des "trophées", afin de pouvoir monter son grade. Et là, on se rend compte qu'il vaut mieux un personnage de bas niveau car vous vous retrouvez aussi avec d'autres compagnons peu évolués et avec beaucoup plus de chances de gagner.

Ah ! Les attaques en piqué de Steve l'aigle ! Mais d'où qu'il sort ? Et puis, avec ses 5 ou 6 niveaux de plus, comment le battre ? Mais comment on fait pour l'avoir ? Achète des caisses, et tu auras une petite probabilité de l'avoir.

Il existe divers tableaux de progression avec des prix à gagner, et vous vous retrouvez toujours avec un objectif assez court terme pour vous inciter à rester en jeu.

Ecran principal: il y a plein de choses à faire.

Mais il existe surtout le magasin pour acheter du matériel avec du vrai argent, je dirai comme d'habitude dans ce type de jeux. Mais au moins, il n'y a pas pub.

L'inévitable magasin avec ses pseudo-offres alléchantes.

Il existe divers mode de jeu, on peut jouer avec des amis, par équipe de trois ou cinq.

Les personnages sont généralement très moqueurs, ce qui rend jaloux pour les obtenir. Mais c'est rigolo.

Quelques-uns des personnages à obtenir (aléatoirement...). Une belle brochette.

Il existe un classement mondial où on se rend compte qu'il vous faudra des siècles pour progresser afin d'éventuellement approcher légèrement le nirvana. Mais bon, en gagnant quelques points par partie, et souvent en perdant aussi des points car si vous n'êtes pas dans la moitié supérieure du tableau, et bien vous êtes puni. On progresse beaucoup au tout début, mais ensuite les adversaires sont trop forts.

Dans le premier demi-million de joueurs au bout de quelques jours, mais très loin d'approcher le top à cette vitesse... Faudra raquer.

En résumé c'est plutôt un bon jeu, et vu l'addiction que j'ai eue, je lui mets une bonne note. Mais pas le maximum, car il faut payer pour obtenir des persos et du matériel pour dominer les autres.

Oui, je sais, je fais ce que peux 😴